Où investir dans le locatif en Belgique ?

Même si, lorsque l’on pense “Belgique”, la première ville qui nous vient à l’esprit est Bruxelles, elle n’est pas la seule où il est possible d’investir. Avant de se lancer dans l’aventure de l’investissement, il est intéressant de faire un tour d’horizon des villes et de leur situation immobilière.

Où investir dans le locatif en Belgique ?

Même si, lorsque l’on pense “Belgique”, la première ville qui nous vient à l’esprit est Bruxelles, elle n’est pas la seule où il est possible d’investir. Avant de se lancer dans l’aventure de l’investissement, il est intéressant de faire un tour d’horizon des villes et de leur situation immobilière.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Même si, lorsque l’on pense “Belgique”, la première ville qui nous vient à l’esprit est Bruxelles, elle n’est pas la seule où il est possible d’investir. 

Avant de se lancer dans l’aventure de l’investissement locatif, il est intéressant de faire un tour d’horizon des villes et de leur situation immobilière. Ainsi en fonction du type d’investissement recherché, le choix se fera en toute connaissance de la situation économique et sociale du lieu. 

En effet, entre autres facteurs, la localisation du bien est tout aussi importante que d’autres éléments. Que vous choisissiez d’investir dans un immeuble à appartements ou dans une maison, par exemple, le prix du bien mais aussi son rendement peuvent se voir affectés par sa situation géographique. 

Aussi, au sein même d’une ville, la facilité à trouver des locataires pourra être mise à mal selon le quartier dans lequel se situe le bien. Vous risquez donc de vous retrouver confronté au vide locatif, pire ennemi d’un investisseur. 

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est également nécessaire de bien définir le public que l’on vise pour louer notre bien. Évidemment, des étudiants ou des familles avec enfants ne seront pas attirés par le même type de biens. 

Ainsi, même si vous considérez que le secteur dans lequel vous résidez vous-même est intéressant et pratique pour investir dans un bien, mettez-vous toujours à la place des personnes à qui vous souhaitez le louer et posez-vous les bonnes questions. Il est parfois plus astucieux d'investir dans un bien éloigné de son domicile, mais possédant des atouts facilement reconnaissables, que d’être proche géographiquement de ce bien mais ne pas réussir à le louer. 

C’est pour toutes ces raisons, et d’autres encore, que nous souhaitons vous accompagner dans la recherche du lieu idéal où investir en fonction du type d’investissement que vous envisagez. 

Les besoins des locataires 

La crise du Coronavirus a eu un fort impact sur les envies des locataires de biens d’habitation. Entre l’interdiction de sortir de chez soi, les diverses restrictions d’horaires et les limitations en kilomètres des déplacements effectués, beaucoup ont reconsidéré leurs priorités quant à leur logement. 

Désormais, si l’on cherche à vivre dans le centre-ville, ou du moins très près de celui-ci, ce sera, à l’avenir, en ayant accès à la nature. Tout comme il faut vérifier la présence de commerces, transports et centres de santé, il est donc important de considérer également la proximité de parcs et autres espaces verts avant de jeter son dévolu sur un bien d’investissement. On pourra alors les mettre en avant dans l’annonce du bien, mais aussi les faire jouer en sa faveur dans la détermination du prix du loyer. 

De plus, comme nous le mentionnions précédemment, la zone dans laquelle se situe le bien d’investissement locatif va dépendre du public visé. 

Si, pour des étudiants, la proximité des universités, écoles d’enseignement supérieur ou centres de formation et leur accessibilité va être un critère déterminant, cela n’aura pas beaucoup d’intérêt pour des parents avec des enfants en bas âge. Dans ce cas, il est plus judicieux de se concentrer sur les crèches, écoles maternelles et élémentaires, ou encore les centres de loisirs aux alentours du bien. 

Enfin, il peut être intéressant de se renseigner sur les projets d’urbanisme en cours ou à venir autour du bien. Par exemple, si celui-ci est loin des transports en commun, mais qu’un projet de construction du tramway va voir le jour, cela sera un atout à mettre en avant. Pensez cependant aux nuisances que cela pourrait engendrer si les travaux ont lieu au pied de l’immeuble où se situe le bien. Ces travaux ayant tendance à durer plusieurs mois, voire des années, cela pourrait alors jouer en votre défaveur et vous faire perdre des locataires potentiels. 

Les villes où il est intéressant d’investir

Une fois votre public cible défini, vient le temps de déterminer dans quelle ville vous pourriez trouver un bien d’investissement à un bon prix et qui vous garantisse un bon rendement. 

Bruxelles

Capitale de la Belgique, mais également la capitale européenne, Bruxelles est bien sûr attrayante pour un bien d’investissement locatif. Du fait qu’elle compte beaucoup d’entreprises et une forte population d’expatriés, elle connaît une forte demande locative. Chaque année, de nouveaux résidents s’y installent et sont à la recherche d’un bien en location. Avec plus de 70 % d’habitants locataires, elle est la ville belge qui compte le plus grand nombre de locations. Néanmoins, il faut prendre garde à la commune ou au quartier dans lequel se situe le bien avant de se lancer dans l’investissement locatif. 

Il existe depuis toujours une forte demande pour certains quartiers comme les Étangs d’Ixelles, le Châtelain ou encore Schuman. Leur proximité avec l’hypercentre de la ville, mais aussi avec toutes les institutions européennes en font des places de choix. 

L’avantage de ce type de quartiers est que, puisque la demande est supérieure à l’offre, les propriétaires de biens peuvent se permettre de proposer des loyers plus élevés que la moyenne. Oui, vivre dans un quartier côté a un prix ! 

Dansaert, Sainte-Catherine et les communes de Saint-Gilles ou, un peu plus “excentrée”, Forest prennent également de la valeur ces dernières années. Ces dernières sont idéalement situées entre certaines communes et lieux-dits et présentent encore des biens à rénover. 

De même Matonge a gagné en intérêt grâce à des travaux de rénovation du quartier qui l’ont rendu plus accessible aux piétons. Malgré cela, beaucoup de biens sont encore à rénover, ce qui peut être très intéressant pour un investisseur. 

Le centre-ville de Bruxelles reste donc le plus attractif pour un bien d’investissement. Toutefois, les prix d’achat des biens dans la capitale étant très élevés, même si l’on peut se permettre des loyers plus hauts que la moyenne, il est important de bien calculer son rendement. 

Il peut effectivement être plus rentable d’investir dans un bien situé dans les quartiers périphériques où il existe aussi une forte demande de la part des locataires ne pouvant pas se permettre des loyers excentriques. C’est le cas par exemple des quartiers de La Chasse, Flagey ou encore le bas de Saint-Gilles. 

Quant au Nord de Bruxelles, malgré le manque de logements de qualité, il existe une forte offre de biens à rénover ou d’espaces où construire, ce qui peut être intéressant vu les prix tout à fait abordables encore pratiqués dans cette zone. 

Gand

C’est la capitale de la Flandre et une ville en plein essor, avec une population en constante augmentation. Eu égard à la présence d’universités et, de ce fait, d’étudiants, elle est assez dynamique et connaît une forte demande locative. 

Le danger cependant est que les prix de l’immobilier sont déjà assez élevés, d’où l’importance ici encore de bien calculer son rendement locatif avant d’investir. Celui-ci peut en effet être assimilé à ceux que l’on peut obtenir à Bruxelles. 

Anvers 

Impossible de ne pas citer ici le second plus grand port du monde et l’un des centres de commerce du diamant ! Grâce à cela, c’est également une ville qui connaît une forte demande de locations et elle a mis en place une politique de rénovation avec la création d’espaces verts, de parcs, etc., pour que l’on s’y sente bien.  

Là encore, il faut tout de même être vigilant quant au prix du bien convoité qui pourrait être une limite à un bon rendement locatif

Mons

Mons étant une ville universitaire recevant beaucoup de nouveaux habitants chaque année, elle connaît la croissance la plus rapide de Wallonie. 

Il peut donc être intéressant d’y investir. Elle promet une forte rentabilité locative mais, du fait de la précarité d’une partie de la population, il faut tout de même considérer le risque de vide locatif élevé. 

Liège

Tout comme Mons, investir à Liège, la plus grande ville de Wallonie, peut générer une bonne rentabilité. Du fait de sa position entre trois pays, la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne, elle attire de plus en plus de nouveaux résidents. Son port fluvial est le troisième plus grand d’Europe et beaucoup de multinationales y ont installé leur siège, permettant ainsi de la définir comme une ville au dynamisme économique grandissant. De plus, le revenu moyen des ménages n’étant pas fort élevé, la demande et l’offre de logements y sont assez équilibrées et les prix des biens restent encore abordables. 

Namur

C’est l’une des villes les plus intéressantes où investir. 

La présence d’une population étudiante, grâce à ses universités et ses hautes écoles, et de résidents aux revenus tout à fait convenables permet d’envisager une occupation locative constante. 

Malgré son fort développement économique ces dernières années, elle reste une ville à taille humaine, proche de la campagne, où le coût de l’immobilier est tout à fait accessible. 

Louvain-la-Neuve

Investir à Louvain-la-Neuve, c’est s’assurer une bonne rentabilité locative grâce à son expansion constante depuis sa création il y a une cinquantaine d’années. 

De plus, l’offre de logements étant encore inférieure à la demande, le vide locatif n’existe pas ou que très peu dans cette ville. Une forte population étudiante et/ou jeune de locataires y vit d'ailleurs et le revenu moyen de ses habitants est relativement élevé. 

L’apparition constante de nouveaux projets dans de nouveaux quartiers prisés offre la garantie que se lancer dans l’investissement locatif à Louvain-la-Neuve est tout à fait conseillé. 

Il existe donc beaucoup d’endroits où investir en Belgique de manière judicieuse, dans des villes comme Charleroi. Une fois le projet bien déterminé quant au type de logement que l’on souhaite mettre en location et donc le public que l’on vise, il ne reste plus qu’à concentrer ses recherches sur les lieux favorisant un bon rendement locatif.

L'avenir appartient à ceux qui investissent tôt

Prenez un rendez-vous gratuit avec un conseiller pour accéder à notre catalogue de biens exclusifs.
Parler avec un conseiller